Cinéma

Alliés – Le film

J’étais assez septique sur le concept d’un énième film sur la 2nde Guerre Mondiale. Pour être honnête, j’y suis allée principalement parce qu’il y avait Marion Cotillard et Brad Pitt et que l’amie avec qui je me rendais au cinéma avait très envie de voir le film.

Je ne suis pas déçue : le film est bien tourné et on vit les actions sans s’ennuyer.

Ce que j’ai vraiment apprécié en regardant ce film :

  • L’histoire, qui créée l’illusion d’un scénario presque terminé en milieu de film, alors qu’il ne fait que commencer
  • Les émotions des personnages, que l’on arrivait à ressentir, même si les dialogues étaient plutôt épurés
  • La tension et le stress ressenti à la fin du film, bien mené par la musique, les plans des séquences et par le jeu d’acteur
  • Marion Cotillard et Brad Pitt qui sont vraiment de bons acteurs
  • L’absence de Happy End hollywoodien qui n’aurait pas de sens mais qui aurait plu au « tout public ». La fin, quoique frustrante, est pleine de réalisme et nous laisse une petite larme dans les yeux au moment où on quitte la salle.

Je conseille de voir ce film qui – malgré le fait qu’il soit construit sur une période vue et revue – permet de passer un bon moment et d’aborder les évènements de cette période sous un angle un peu différent.

allies-brad-pitt-marion-cotillard

 

Bridget Jones Baby

Je suis allée au cinéma comme une touriste : j’avais 16 ans quand le n°1 est sorti et je ne m’en rappelais pas et je n’ai jamais vu le n°2.

Cela ne m’a pas empêché d’y aller confiante, comme je ne m’attendais à rien, à priori pas de déception.

Le film est plutôt sympa, avec quelques blagues bien choisies en première partie de film. En 2nd partie, par contre, le budget devait être plus serré, ils ont dû se séparer de leurs « blagueurs » officiels. Nous n’avons pas souris une seule fois, à la seconde moitié, à part peut-être lorsqu’elle lui donne un coup de poing.

Il y a quelques années on faisait rêver les jeunes filles avec des histoires de princes, beaux et riches toujours prêts à tomber amoureux et s’occuper de l’héroïne.

En 2016, on fait rêver les vieilles filles à coup de princes charmants, très riches et beaux (globalement, car j’émets quelques réserves sur Mr Coincé) prêts à chambouler leurs vies pour s’occuper de l’héroïne, de son bébé et de l’épouser…….. Mais bien sûr !

Pire qu’un Disney, ET, même les fans d’Elsa qui vont encore à l’école primaire, n’y croiraient pas.

15-bridget-jones-baby

C’est Quoi cette famille ?

Ce n’était pas gagné d’avance, car ce type de film n’est pas dans mon registre habituel, et dans celui de la personne qui m’accompagnait encore moins !

On est ressortis enchantés !

Bon, pour être honnête, le film est un peu trop édulcoré :

  • Les enfants sont tous des petits anges (enfin les plus jeunes)
  • Il n’y a quasi aucunes disputes entre eux (ce qui semble inenvisageable dans la vraie vie)
  • Les parents cohabitent bien et vivent la situation comme une grosse colonie de vacances ou même deux ex d’un même homme finissent par ricaner et jouer ensemble…

En dehors de ce coté « trop bon enfant » le film est très sympa. Les enfants sont attachants et trop chou pour les petits. Le jeune personnage principal joue très bien et nous donne envie de le suivre dans ses aventures du quotidien.

Les dialogues sont drôles, les scènes sont bien jouées, par les enfants et les adultes et le sujet est assez fort pour provoquer un mini débat intéressant à la sortie du film.

J’ai vraiment bien rigolé dans la scène où ils invitent gentiment le père geek à sortir de son trou !

Ce qui me choque tout de même, c’est le coté désinvolte et anti maternel des personnages des deux sœurs et de leur mère dans le film : « les gosses on s’en fout, ils passent toujours après ». Mentions spéciales pour la mère qui remarque à peine l’arrivée de son fils qu’elle n’a pas vu depuis une semaine, quand à celle qui préfère draguer/fumer/coucher avec l’ex de sa sœur plutôt que de passer le peu de temps de garde qu’elle a dans la semaine avec ses filles, c’est bien triste. Quand à la grand-mère, c’est pire ! (même dans les scènes provoc’ de la série En famille sur M6, la mamie 68arde passe pour un petit ange à coté).

Suis-je la seule à trouver ce comportement des personnages bien triste ? Y a t-il vraiment beaucoup de mères qui sont ainsi ? Qu’en pensez-vous ?

Le film vous a plu ? Vous pouvez voter au début de l’article.

J’ai découvert Suicide Squad

Je suis allée au ciné voir Suicide Squad avec le gentil regard d’une vierge des histoires DC, mes connaissances s’arrêtant au Batman des années 90 à la TV.  Ah non, je raconte des bêtises, j’ai vu le dernier Batman vs Superman, mais je ne m’en souviens déjà plus, c’est dire l’importance que j’y ai accordé. Pourtant, je me rappelle être sortie du cinéma me disant que ce n’était pas une hérésie finalement d’avoir un Ben Affleck qui joue les dépressifs masqués en noir + cape. Bien sur, Christian Bale reste irremplaçable.

Je suis donc allée voir suicide Squad sans mon diplôme de docteur en Comics, mais je savais que mon accompagnateur comblerait mes lacunes à la fin de la séance.

En quelques points rapides, voici mon ressenti :

Je m’attendais à un film de Badass… Je  les cherche toujours… On dirait une bande de rigolos à qui on offre une occupation temporaire, parce que bon, les cellules, ça finit par ennuyer. A la fin de leur mission interim, ils rentrent gentiment dans leur cage.

En termes de dialogues, je ne sais pas qui a inventé les blagues, mais je pense que cette personne s’est trompée de vocation.

La « méchante » de l’histoire est désespérante : pas crédible et pas flippante pour un sous. Elle nous offre une superbe danse du ventre en fin de film, pour montrer que ses cours de dance marocaine ont payé…

Une partie du scénario me fait penser au dernier Xmen : un ancien « Dieu » revient sur terre et réalise que tout le monde se fout de son absence et veut détruire le monde, par vengeance. Déjà quand on y réfléchi, c’est assez basique comme scénario du mal. Sauf que là, dans Suicide Squad, cela sonne encore plus faux.

La seule surprise intéressante est le personnage d’Arley Quinn bien mené et très bien joué.

Je mets donc une option sur le couple Joker & Arlequin (parce que bon, je ne vais pas me balader en culotte/boxer non plus) à la prochaine soirée déguisée.

Et de votre coté, vous avez aimé le film ?

Le Film Insaisissables 2

Le premier Insaisissable était vraiment bien, j’avais aimé les effets de la magie avec cette subtile envie d’y croire sans y croire (et sans l’admettre surtout). C’était également très sympa de retrouver notre Hulk bien aimé dans un rôle de détective nerveux …

C’est donc avec enthousiasme et motivation que nous sommes partis au cinéma pour Insaisissable 2 à la séance de 22h30, voir le film en français, gentiment gâché par la doublure du personnage féminin. On aurait mieux fait de chercher une séance en VO.

Heureusement que je suis allée le voir au cinéma, car j’ai été un peu déçue du 2. Si je l’avais regardé devant la TV, j’aurai surement décroché avant la fin.

J’ai relevé quelques points négatifs que je vais présenter ci-dessous :

Mes attentes
La réalité du film

 

Un film avec de la magie
Peu de magie, peu de tours

 

Des coups de théâtre qui en mettent plein la vue
On a les suit dans leur "stratégie" comme on suivait Clooney et Brad dans Ocean Eleven, aucun suspens, aucun coup de théâtre pour le spectateur

 

Des personnages fort et présents, formant une Team
La fille est remplacée par une autre qui semble s'être trompé de tournage pendant tout le film et à qui on a donné une voix française insupportable (d'où le malheureusement je l'ai vu en français)

 

Un scénario et des actions rythmés, qui s'enchainent bien
Des lenteurs, beaucoup de blabla sans intérêt, des dialogues pas drôles - surtout quand c'est le jumeau maléfique qui parle (on fait pire que Sunset Beach là),

 

Mark Rufallo qui se détache, avec un caractère de feu
Il semble perdu dans son propre film, sans trop savoir comment se présenter. Sa tentative d'intimidation dans l'avion, face à Morgan Freeman, sonne vraiment faux.

 

Morgan Freeman trop vieux pour jouer un rôle important
Morgan Freeman est toujours aussi remarquable avec une prestance hors du commun !

 

Et vous ? Qu’en avez vous pensé ? Vous préférez le 1 ou le 2 ?

J’ai enfin vu le dernier X-men !

Après 3 semaines à repousser la date de sortie cinéma, j’ai enfin pu caser cette séance de 2h30 dans mon planning.

Certains de mes amis m’avaient dit « bof, pas top, tu verras », mais je suis tout de même allé le voir sans préjugés. Eh bien c’est un X-men, voilà mon premier ressenti. Comme la plupart des films à saga ou à « préquel de reprise de saga pour maximiser les revenus d’une histoire globalement achevée », on regrette cette insouciance du tout premier film lorsqu’on rentrait dans la salle sans attentes et on en ressortait fasciné ! Pour ma part, à l’époque j’avais 15 ans et j’en garde un très bon souvenir : c’était super, encore mieux que les dessins animés du mercredi après-midi visionnés quelques années auparavant, Wolverine faisait rêver – et pire encore – j’avais à l’époque souhaité me faire teindre une mèche blonde !

 

Pour ce dernier X-men visionné à (presque, ça compte) 31 ans, il n’y a plus aucune magie mais la fraicheur apportée par cette nouvelle saga se révèle complètement dans ce 3ème volet. On y retrouve quelques explications, non moins inutiles, sur la disparition des cheveux de Charles Xavier, la rencontre de Jean et Scott, de Jean et Hugh (c’était plaisant de le revoir en Wolverine quelques minutes), etc. Par contre on ne sait toujours pas pourquoi Mystique se retrouve dans le camp Magnéto. Pour conclure, il ne nous reste qu’à attendre le 4 de cette nouvelle saga…

We use cookies. By browsing our site you agree to our use of cookies.Accept

Aller à la barre d’outils